Les bons conseils pour Internet

Mis à jour : janv. 26



On n'y pense pas assez quand on est sur Internet: souvent on s'exprime à tort et à travers. On y écrit ce qu'on ne dirait pas en face à quelqu'un.


Par exemple on fait des blagues sur des personnes que l'on ne ferait pas si elles étaient présentes (sauf que ces personnes peuvent lire ces blagues, puisque tout est partageable, au pire via une capture d'écran) Sans forcément parler de propos illégaux (comme des injures ou des appels à la violence par exemple), on exprime nos opinions de façon bien plus virulente qu'on ne le ferait ailleurs, même en famille ou entre amis.


Ce n'est pas un reproche, c'est humain: parce que nous réagissons à vif, parce que nous participons à une discussion sur des sujets qui font appel à nos émotions, et parce que ces discussions ont une "durée de vie". Demain il sera trop tard pour réagir, alors nous ne pouvons pas prendre le temps de réfléchir.


Or, qu'on soit d'accord ou pas, de nos jours les propos tenus sur Internet peuvent être déterrés pour nous être reprochés. Et on se sait même pas encore comment!


Par exemple le réalisateur James Gunn, qui a connu un énorme succès avec le film Les Gardiens de la Galaxie, a été renvoyé de la direction du deuxième volet des héros Marvel pour de mauvaises blagues sur Twitter en 2009. Elles sont passées alors, surtout qu'il n'était pas encore très connu, elles ne l'ont pas empêché de faire carrière jusqu'à décrocher la direction du blockbuster, mais elles semblaient intolérables en 2018 quand elles ont été rapportées. Voir ici


Saviez-vous qu'un patron peut vous renvoyer si vous vous plaignez de votre travail sur Facebook? Et si jamais vous avez dit du mal de l'entreprise longtemps avant d'y travailler, vous savez qu'un vieux post peut justifier votre renvoi s'il est toujours accessible en ligne?


Cela n'est pas tout. Imaginez que vous commentez les actualités, et que vous critiquez un pays: par exemple la Chine ou les USA. Imaginez maintenant que dans dix ans, votre travail ou votre goût du voyage vos amène à prendre l'avion pour aller justement dans ce pays.


Savez-vous qu'alors le contenu de vos réseaux sociaux peuvent être analysés? Et que selon la teneur de vos critiques, la façon dont vous les avez formulés, vous risquez même plus que de seulement vous faire refouler à la frontière? C'est le cas pour tous les pays qui ne sont pas des démocraties, mais également dans des démocraties selon leurs lois (comme aux USA).


Même les professionnels de la communication, même les politiciens, les journalistes etc. font ces erreurs. Un jour ou l'autre ils publient quelque chose qu'ils regrettent. Que font-ils alors? Ils retirent leur publication. Parfois ils vont même jusqu'à supprimer leur compte, pour se faire oublier sur les réseaux sociaux.


Comment faire pour éviter On devrait s'exprimer sur Internet en se disant que tout ce qu'on écrit pourrait se retrouver un jour dans un livre. Que tout pourrait être repris un jour, et cité, et utilisé contre nous.


Cela le sera de toute façon. Un jour vous aurez des responsabilités, une mise en lumière ou un quart d'heure de gloire, et vos prises de positions sur le web seront scrutées. Si ce n'est ça: un jour vous décéderez, et vos enfants ou petits-enfants se verront remettre les accès à vos réseaux sociaux, et ils pourront découvrir qui vous étiez sur Internet.


Alors faites en sorte de laisser une belle image derrière vous. Imaginez qu'un jour quelqu'un écrira votre biographie, soyez mesurés dans vos propos, et suivez les conseils de la CNIL pour rester Net sur le Web! ;-)



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout